L’envers des corps
Un tapis en savonnerie

2008 — 15′45″ — HDV

La commande émanait de la manufacture des Gobelins : concevoir un projet vidéo dans l’ordre du « décoratif » — évocation contemporaine des décors d’autrefois — pour le plafond de la Grande Galerie des Gobelins, à l’occasion de sa réouverture. Avec le concours de Flavio Cury, François Rouan a donc conçu six projections, en forme de nattage. Des photographies de l’envers des grandes et splendides « Tentures du Roy » sont tatouées par le corps des modèles en surimpression. Au cœur de la trame du film, le motif de la main est récurrent : reflets des mains tissées des grandes créatures des tentures anciennes, mouvements bien réels des mains des modèles d’aujourd’hui, évocation des gestes intemporels des lissiers.