Sans le savoir

2006 — 29′28″ — DigiBeta

Toujours sur le principe du tressage, plusieurs thèmes sont noués ici pour dessiner des entrelacs : deux filles nues sculptées par la lumière sur une plate-forme tournante, leurs corps bien réels semblent s’entremêler avec ceux, sculptés dans un bois sombre, de deux Atlantes. Le troisième fil de la tresse est celui des dessins de nœuds borroméens, inspirés de ceux que Jacques Lacan traça jadis en marge d’un texte sur la peinture de François Rouan. La piste-son joue sur le même feuilletage : le dialogue des deux poseuses, et leurs questions joueuses, les réponses distraites du peintre, composent un petit manuel lacanien, Sans le savoir.