Il n’y a pas de rapport

2015 — 14′38″ — HD

Après la présentation d’une vidéo lors d’un colloque, on fait la remarque suivante à François Rouan : «Il ne faut pas nous prendre pour des cons, tes modèles, ils sont jolis, mais ce ne sont pas des modèles. Un modèle, ça ne parle pas.»
Ce commentaire sidère François Rouan, chez qui les séances de pose sont de véritables moments d’échanges, souvent intimes.
Cette remarque, venant d’un universitaire, déclenchera l’envie de faire un film où la parole du modèle sera centrale. Un premier montage sera réalisé en 2006 sous le titre «Sans le savoir».
Neuf ans plus tard, un nouveau montage est réalisé : «Il n’y a pas de rapport».